Eréputation et Référencement Google

COCON SÉMANTIQUE

Table des matières

COCON SÉMANTIQUE. 1

Définition du cocon sémantique. 1

·     Les liens : outils indispensables pour un bon cocon. 1

·     Le contenu : un élément déterminant pour former la sémantique du cocon. 1

Laurent Bourrelly, inventeur du cocon sémantique. 1

·     Des débuts de carrière de l’autre côté de l’Atlantique. 2

·     La création d’une technique de référencement unique : le cocon sémantique. 2

Pourquoi faire un cocon sémantique ?.. 2

·     Améliorer la visibilité de son site internet 3

·     Répondre aux besoins des utilisateurs. 3

Cocon sémantique et référencement high level 3

·     Le manque de rigueur sanctionné par Google. 3

·     Quelles sont les techniques de 2018 qui fonctionnent ?. 4

Comment créer un cocon sémantique ?.. 4

1.    La priorité : comprendre les besoins des internautes. 4

2.    Regrouper les besoins des internautes autour de plusieurs expressions. 4

3.    Construire l’organisation des pages du cocon sémantique. 5

Cocon sémantique et e-commerce. 5

·     Les difficultés existantes entre WordPress et le cocon sémantique. 5

·     Une difficulté valable pour les autres structures des sites e-commerces. 6

Combien ça coûte ? Les tarifs du cocon sémantique. 6

·     La partie webmarketing. 6

·     La partie netlinking. 6

·     La partie rédaction web. 7

Cocon sémantique : quels sont les plugins les plus adaptés ?.. 7

·     Comment fonctionne Bombyx4wp ?. 7

·     Créer votre mind map avec MindMeister. 7

Silo VS Cocon sémantique : technique classique e-commerce. 8

·     La technique du silo, une réputation en perte de vitesse. 8

·     Le cocon sémantique, une technique novatrice et efficace. 8

Définition du cocon sémantique

Le terme de cocon sémantique a été développé il y a plusieurs années par Laurent Bourrelly pour construire et organiser l’architecture d’un site web. Cette technique consiste à organiser le contenu des pages d’un site pour les lier entre elles. Ce maillage interne travaillé autour d’une thématique particulière forme un ensemble appelé cocon sémantique.

·         Les liens : outils indispensables pour un bon cocon

Le cocon se construit grâce à la mise en place d’un maillage interne parfaitement travaillé. Les pages sont organisées sous différents niveaux :

  • La page cible ;
  • Les pages mixtes ;
  • Les pages finales ;

Ce sont les liens internes qui forment un ensemble soudé entre les différentes pages. Cette technique a fait ses preuves en matière de référencement naturel.

·         Le contenu : un élément déterminant pour former la sémantique du cocon

La sémantique signifie, de manière courante « l’étude du sens des unités linguistiques et de leurs combinaisons ». C’est à travers cette notion qu’il faut interpréter le terme de cocon sémantique.

Les contenus qui forment ce cocon doivent être reliés entre eux par un thème commun. Et ce thème doit impérativement prendre en compte le besoin des internautes pour y répondre efficacement.

Ce thème se décline sous la forme de mots-clés travaillés et utilisés efficacement sur chaque page en fonction du besoin des utilisateurs. Cette technique travaille sur le champ sémantique de chaque contenu pour harmoniser l’ensemble des pages entre elles. C’est ce travail de cohésion et de liaison basé sur les besoins des « cibles » qui forme l’ensemble du cocon sémantique.

Laurent Bourrelly, inventeur du cocon sémantique

·         Des débuts de carrière de l’autre côté de l’Atlantique

Laurent Bourrelly est l’un des piliers du référencement en France grâce à la création d’une technique de référencement particulière appelée « cocon sémantique ».

Ce Français démarre sa carrière aux États-Unis. Il travaille durant ses premières années dans le domaine de la communication et du marketing opérationnel. Mais sa passion pour l’informatique pousse ce « mangeur de cigogne* » à changer de voie pour se consacrer au référencement.

*Le concours seo « mangeur de cigogne » est un concours qui a été gagné par Laurent Bourrelly en 2004, ce qui lui a permis de commencer à construire sa renommée.

·         La création d’une technique de référencement unique : le cocon sémantique

Laurent Bourrelly lance la technique du cocon sémantique inspirée par la technique dit du « siloing ». Elle consiste à mettre en place une stratégie particulière « on-page ». Elle s’illustre autour d’une harmonisation des pages du site grâce à la création de plusieurs silos sur diverses thématiques.

Cette technique associe des principes connus à des notions de PageRank thématique, par exemple. Le PageRank consiste à représenter la popularité des pages sur Google par un indice particulier noté de 0 à 10. Vous pouvez ainsi savoir rapidement si une page d’un site est populaire en fonction de son thème. Plus l’indice de la page se rapproche de 10 et plus sa popularité est grande.

Il faut visualiser le cocon sémantique comme une sorte de pyramide formée de différentes strates qui classent les contenus selon leur champ sémantique. Le maillage de l’ensemble peut être imagé par une toile d’araignée tissée autour d’un sujet principal. Cette vision bouscule les techniques utilisées jusqu’alors et fait largement ses preuves dans le domaine du référencement.

Pourquoi faire un cocon sémantique ?

Après avoir compris ce que signifie la notion de cocon sémantique, il faut répondre à la question : mais à quoi sert-il ? Et pourquoi doit-on l’utiliser ?

La réponse est simple. Construire votre site à l’aide du cocon sémantique vous donne l’opportunité d’être visible sur internet de manière efficace. Les internautes trouvent rapidement votre site dans les résultats de Google. Cependant, cet atout n’est pas le seul à compter lors de l’utilisation du cocon sémantique.  

·         Améliorer la visibilité de son site internet

La première raison qui pousse les propriétaires à utiliser cette technique est ses résultats en matière de référencement. Le cocon sémantique a fait ses preuves depuis plusieurs années pour se hisser parmi les techniques à utiliser pour avoir une visibilité parfaite sur internet.

Attention, pour obtenir ce résultat, il faut respecter scrupuleusement des techniques solides en matière de référencement. Il ne suffit pas seulement d’insérer des liens internes et de construire un contenu de qualité pour se tenir à la première place de Google. Les professionnels qui appliquent cette technique ordonnent, construisent et optimisent l’ensemble de l’architecture du site web dans sa globalité. Avoir une vision globale pour être performant dans chaque détail, voici peut-être le secret à connaître et à appliquer.

·         Répondre aux besoins des utilisateurs

La construction d’un cocon sémantique vous permet de partir du besoin de vos cibles. Elles vont venir visiter votre site pour obtenir vos produits ou vos services, mais aussi pour avoir une information complémentaire. Vous avez déterminé en amont, les questions des utilisateurs pour y répondre dans les pages de votre site.

Cette technique vous permet d’augmenter le nombre de visiteurs sur votre site. Ils viennent et surtout ils reviennent pour lire des contenus pertinents !

Cocon sémantique et référencement high level

L’évolution des techniques de référencement démontre l’efficacité actuelle du cocon sémantique. La qualité prime sur la quantité aux yeux de Google. Et c’est cet aspect « qualité » qui est mis en avant par la technique de Laurent Bourrelly.

·         Le manque de rigueur sanctionné par Google

Les techniques de référencement ont parfois été jusqu’à la perversion pour se faire « blacklister ». Certains consultants poussaient le référencement des pages de façon exagéré. Les contenus devenaient alors illisibles. Les mots-clés étaient insérés de façon trop importante allant jusqu’à étouffer l’information principale.

Google réagit avec fermeté. Il lance en 2011 Google Panda considéré filtre et pénalise les contenus de faible qualité. Son but est alors d’améliorer les résultats naturels de Google au profit des sites proposant un contenu de qualité.

La traque se poursuit en 2012 avec la création de Google Pingouin. Cette nouveauté cherche à pénaliser les sites sur-optimisés dont le bourrage de mots-clés. Il combat aussi les liens artificiels ou de mauvaise qualité. Aujourd’hui encore Google continu de mettre en place des outils qui pénalisent les sites qui ne respectent pas les « bonnes pratiques » du référencement.

·         Quelles sont les techniques de 2018 qui fonctionnent ? 

Le temps est révolu pour les contenus anarchistes qui pulvérisent le champ sémantique d’une page. Aujourd’hui, il faut prendre soin de son contenu et le remettre au centre de ses préoccupations. En définitive, pour qu’un site soit visible, il doit avoir un contenu de qualité.

Cependant, il faut aller plus loin. L’ensemble des techniques du référencement sont qualitatives avec l’application du cocon sémantique. L’objectif est de construire un ensemble parfaitement harmonieux pour guider à la fois Google et l’utilisateur sur des informations techniques et pertinentes.

L’obtention d’un résultat performant ne s’obtient pas sans rien. Chaque action doit avoir sa raison et son efficacité pour créer une valeur ajoutée unique pour le site. Cela s’obtient surtout en plaçant vos cibles au cœur de l’organisation. Le référencement devient une matière technique à maîtriser jusqu’au bout des doigts pour donner une meilleure visibilité à la page cible.

Comment créer un cocon sémantique ?

La construction du cocon sémantique est hiérarchisée et ordonnée. Il faut respecter certaines étapes essentielles et ne pas les brûler pour parvenir à un résultat optimal. Présentation de cette organisation.

1.      La priorité : comprendre les besoins des internautes

Les internautes sont au cœur de la technique. Il faut comprendre ce que l’internaute vient chercher pour répondre à ses questions avec un contenu adapté. C’est donc la première étape à respecter. L’utilisation des « personas » est une action efficace pour analyser les besoins de ses cibles.

2.      Regrouper les besoins des internautes autour de plusieurs expressions

Une fois l’identification des besoins réalisée, il faut se concentrer sur la transformation de ces besoins en différentes expressions. Celles-ci permettent de faire l’ensemble du travail consacré aux mots-clés et au champ sémantique. Il faut alors se mettre dans la peau des internautes pour comprendre ce qu’il pourrait taper dans la barre de recherche de Google.

3.      Construire l’organisation des pages du cocon sémantique

La conception du cocon sémantique passe par l’agencement des pages du site. Il faut concevoir le cocon sémantique autour d’une pyramide à plusieurs niveaux. Par exemple, imaginons que le thème de votre cocon s’articule autour de la mutuelle.

  • Tout en haut de la pyramide se trouve la page cible ou la page parent. Elle est destinée à faire de la conversion. Son thème principal porte sur la « demande de devis de mutuelle » ;
  • En dessous, les pages mixtes apportent une information pertinente aux internautes. Il peut y avoir une page avec le sujet « comment choisir sa mutuelle ? » associé à un formulaire de devis ;
  • Le troisième pallié est réservé aux pages complémentaires ou finales. Elles ont vocation à enrichir le contenu autour du même thème. Les contenus peuvent donc être plus ou moins éloignés comme, par exemple « quel est l’intérêt d’une mutuelle ? » ;

Une fois les différentes pages organisées, il faut commencer le travail autour du maillage interne. Il permet de lier les pages entre elles pour former un tout parfaitement soudé.

Ces étapes sont évidemment expliquées de manière succincte pour avoir une vue d’ensemble des étapes de la création d’un cocon sémantique.

Cocon sémantique et e-commerce

 

La mise en place du cocon sémantique est un atout indispensable pour votre site. Cette affirmation est aussi avérée si vous détenez un site e-commerce. L’inconvénient majeur est qu’aujourd’hui les plateformes s’adaptent mal à cette technique. Il est donc nécessaire de faire appel à un professionnel pour nettoyer le plus souvent son interface.

·         Les difficultés existantes entre WordPress et le cocon sémantique

Cette question soulève de nombreuses difficultés pour les partisans du référencement naturel de qualité. Les plugins spécialisés dans le e-commerce chez WordPress rendent parfois difficile la mise en place d’un cocon sémantique. En effet, les pages sont lourdes et ralentissent le site internet. Les lignes de code sont difficilement accessibles et cela ressort de la même manière pour Google.

Le cocon sémantique prône justement l’inverse. Les pages doivent être légères et rapides. Le code doit être propre et optimisé pour les moteurs de recherche. Il faut alors demander aux professionnels de réaliser un nettoyage pour pousser les pages les plus importantes de votre site.

·         Une difficulté valable pour les autres structures des sites e-commerces

L’affirmation précédente pour WordPress est aussi valable pour les autres plateformes de site e-commerce comme Presta shop ou Magento. Ces plateformes offrent des options trop faibles pour travailler correctement son référencement.

La mise en place d’un cocon sémantique est alors ralenti et il faut faire reprendre l’ensemble par un professionnel compétent. Pour éviter de perdre trop de temps, le professionnel peut vous proposer de concentrer son travail sur les pages de votre site les plus importantes.

Ces pages ont un double objectif :

  • Mettre en avant les pages commerciales de votre site pour améliorer votre visibilité sur celles-ci ;
  • Se positionner facilement lorsque les utilisateurs tapent les mots-clés dans leurs recherches ;

Pour obtenir ce résultat, il faut donc que ces pages puissent être indexées sur Google grâce à un contenu de qualité et pertinent qui répond parfaitement aux besoins des internautes.

Combien ça coûte ? Les tarifs du cocon sémantique 

La mise en place d’un cocon sémantique pour son site implique le travail de plusieurs acteurs. Ils rassemblent leurs connaissances afin de former un ensemble complet et de qualité.

·         La partie webmarketing

Le premier acteur est chargé d’organiser l’architecture du site autour des différentes pages. Il examine les besoins des internautes. Il cherche les mots-clés pour chacune des pages en fonction des thèmes déterminés. Il fait l’ensemble du travail d’architecture sans s’occuper de la liaison des pages.

·         La partie netlinking

Pendant la construction des pages, il faut une personne chargée de lier ces différentes structures entre elles pour former un tout harmonieux. Ces liaisons sont créées par des liens internes. Ces liens forment un maillage interne efficace pour le référencement du site internet.

·         La partie rédaction web

Le cocon sémantique cherche en priorité à mettre en place des actions de qualité. Cela passe par la création d’un contenu qualitatif. Il faut donc choisir soigneusement les rédacteurs qui travaillent sur le projet pour obtenir des résultats intéressants. Ils sont chargés de rédiger l’ensemble des pages du site (pages cibles, pages mixtes et pages complémentaires).

Cocon sémantique : quels sont les plugins les plus adaptés ?

Pouvoir intégrer automatiquement son cocon sémantique sur son site, cette possibilité fait rêver. Et pourtant WordPress l’a fait avec le plugin Bombyx2wp. Présentation de ce plugin dédié au cocon sémantique.

·         Comment fonctionne Bombyx4wp ?

Ce plugin a été mis en place par Benoit Chevillot (codeur professionnel) et Laurent Bourrelly (maître du cocon sémantique). Le point fort de cet outil : une intégration automatique de votre contenu en respectant les règles du maillage interne.

L’installation se fait rapidement après avoir procédé au téléchargement de la mind map. L’utilisateur peut ensuite personnaliser les pages cibles, les pages mixtes et les pages complémentaires suivant ses préférences. Ce plugin a l’avantage de réduire les risques liés à l’importation de contenus et de vous faire gagner du temps tout en respectant scrupuleusement les règles du cocon sémantique. Le but étant d’obtenir rapidement une bonne visibilité pour le site concerné.

·         Créer votre mind map avec MindMeister

Cette mind map permet d’organiser l’arborescence générale du site en partant de ces pages cibles pour atteindre l’ensemble de ces pages complémentaires. Ce logiciel vous permet de démarrer votre 3 premières séries par une version gratuite.

Il faut ensuite passer à une version payante à hauteur de 4,99 euros par mois pour obtenir tout le contenu du plan. Vous avez aussi la possibilité d’exporter votre réalisation sous la forme d’un fichier PDF.

Silo VS Cocon sémantique : technique classique e-commerce

Ces deux techniques s’affrontent sur le terrain de l’organisation d’un site e-commerce. Chacune met ses plus beaux atouts en avant, même si aujourd’hui, il faut le reconnaître le cocon sémantique prend une jolie longueur d’avance.

·         La technique du silo, une réputation en perte de vitesse

Le principe est celui des silos à grain classique. La mise en place de grandes cuves dans lesquelles sont entreposés des graines différentes (orge, maïs, blé). Les grains ne se mélangent pas. Ce fonctionnement est similaire pour le site internet. Chaque rubrique comporte un terme précis et les sous-rubriques concernent la même thématique.

Exemple : prenons un site qui parle des cocktails. Une première rubrique concerne le ti-punch avec des sous-rubriques (rhum, sucre, fruits). Une seconde rubrique est consacrée au mojito avec des sous-rubriques (rhum, menthe, glace pilée, citron vert). Le silo met ensuite en place des liens standards pour lier les pages des différentes rubriques qui parlent du rhum.

Cette technique n’est pas toujours intéressante sur un site e-commerce. Certains sites vendent des produits tellement différents qu’il ne vaut mieux pas avoir de lien entre les différentes pages.

·         Le cocon sémantique, une technique novatrice et efficace

La différence réside dans la méthode de construction. S’il fallait réaliser une représentation du cocon sémantique et du silo, les deux schémas ne seraient pas très éloignés.

Cependant, la base du cocon ne part pas du même endroit. En effet, celui-ci part du besoin des utilisateurs pour construire ses pages et non des meilleurs mots clés à utiliser. Le cœur de l’action du cocon sémantique se trouve dans sa cible. Les liens sont dits « contextualisé », c’est-à-dire insérés au cœur des pages de façon pertinente vers certaines pages de manière structurée. Le cocon ajoute de l’information qui va directement servir l’utilisateur. Les pages mixtes viennent répondre efficacement à son besoin.

Exemple : pour reprendre l’illustration précédente, si la construction du site est travaillée avec un cocon sémantique, certaines pages sont conçues spécialement pour répondre aux besoins des utilisateurs. Il va donc y avoir des sujets comme :

  • Quels sont les accessoires à avoir pour réaliser un bon cocktail ?
  • Quel sucre choisir pour faire son mojito ?

Les informations sont directement tirées du besoin de l’utilisateur et non plus uniquement des mots clés.